Make your own free website on Tripod.com

Les Morts
L'esprit ne meurt jamais...
Table des matières
    Question: Si la naissance est le fait d'arriver dans un monde, et la mort est le fait de quitter un monde... alors au moment de naître dans ce monde-ci, ne mourons-nous pas ailleurs quelque part? Et aux yeux de ceux que nous appelons les morts, est-ce nous qui ne sommes pas encore nés...?

    La mort a toujours été pour les vivants un grand mystère, à la fois effrayant et fascinant. Vue à travers les yeux d'un nécromancien, la mort est une porte, un passage, la seule sortie possible pour se libérer de la matière et atteindre les mondes des esprits une fois une vie physique accomplie. De tout temps, les séparations avec des êtres chers qui franchissent ce passage avant nous ont été source de peur et de douleur. Bien que ces séparations soient temporaires, puisque nos chemins finissent évidemment par se rejoindre, elles semblent si irréversibles que plusieurs appelent les morts des "disparus"... Pourtant, il nous est toujours possible de tendre la main ou l'oreille de l'autre côté de cette porte, et cela peu importe de quel côté on se trouve... C'est l'art de la communication avec les morts.


Joindre l'au-delà

    Le spiritisme, ou art de communiquer avec les esprits, est pratiqué depuis des temps immémoriaux. Tout ce que cela requiert, c'est d'abord d'avoir l'esprit ouvert. Le troisième oeil, ou le sixième sens, ou la réceptivité, quel que soit son nom, ne fonctionne que si on s'ouvre à ses perceptions. De plus, bien que certaines personnes aient un talent naturel pour ce type de réceptivité, tous peuvent potentiellement parvenir à un contact avec un défunt.

    Voici d'abord les principes de base du contact avec les morts:

-Il faut que la personne à contacter soit morte... donc pas réincarnée, puisque alors elle est vivante!
-À moins d'être extrêmement talentueux et/ou expérimenté, il faut avoir un lien quelconque avec la personne à joindre (lien de parenté, connaissance de la personne ou relation proche avec elle quand elle était vivante, ou encore avoir un objet lui ayant appartenu ou l'appeler dans des lieux qu'elle fréquentait... ou au moins connaître son nom...)
-Le contact est souvent plus facile dans les rêves, surtout pour les débutants.
-Accorder aux morts le même respect qu'aux vivants. Ils ont des émotions, et peuvent être attristés, fâchés ou blessés par une mauvaise attitude de la part des vivants.
-Il est toujours préférable qu'une rencontre vivant-défunt se fasse d'un commun accord; évitez de forcer des âmes à communiquer alors qu'elles n'en ont pas envie.
-Lorsqu'un esprit se manifeste, vérifiez toujours si c'est celui que vous vouliez contacter. Ce pourrait être un autre visiteur bienvenu... mais un intrus pourrait aussi répondre à votre appel, et vous pourriez avoir affaire à un mauvais esprit. Commencez donc toujours l'entretien par la vérification de l'identité.

    En gardant en tête ces notions de base, vous pouvez tenter de très nombreuses façons de communiquer avec l'au-delà, selon vos préférences, vos talents, votre expérience et les outils à votre disposition:

-Adresser une prière au défunt en lui demandant de vous rendre visite en rêve (plusieurs morts le font de leur propre initiative...)
-Demander une communication au mort à travers un outil physique à votre disposition, par exemple une planche de ouijà.
-Par une prière, demandez à la personne de venir vous rendre visite en esprit, comme un fantôme.
-Par une formule magique, faites une requête pour que l'esprit de la personne vous apparaisse.

    De toutes ces méthodes, seule la quatrième demande des explications supplémentaires...

Sortilège pour contacter un mort

-chandelle noire ou blanche
-thym frais ou en poudre

    Entourer la chandelle de quelques brins de thym frais ou la saupoudrer légèrement de thym en poudre, puis l'allumer. Invoquer l'âme de la personne par son nom, avec cette incantation:

(nom du défunt),
Toi qui vécut hier,
Je t'appelle d'esprit à esprit,
Reviens de l'ombre ou de la lumière
Et manifeste-toi ici.


    Voici également une formule pour remercier le défunt et clore la rencontre, après quoi il faut éteindre la bougie:

Toi qui vécut hier,
Je te remercie d'être venu ici,
Je te laisse t'envoler de cette terre
Et rejoindre le monde des esprits.


Les fantômes

    Tout nécromancien se doit d'être expert en matière de fantômes... Ce qui est assez facile quand on y pense... Commençons par le commencement: il y a deux types de fantômes: les empreintes, et les âmes.

    Les fantômes empreintes ne sont pas de vrais esprits. Ce sont des projections, des traces littéralement imprimées dans l'espace par l'âme et l'aura d'une personne dans un endroit donné, souvent à cause d'un événement traumatisant dont l'énergie n'a pas pu être libérée autrement. Par exemple, à l'endroit où une personne a subi une mort violente, on risque de voir une sorte de fantôme sans âme qui rejoue encore et encore la scène du drame. Avec le temps, ce genre d'empreinte fini par s'estomper; si nécessaire, on peut aussi employer la magie pour les effacer, tout simplement en purifiant les lieux.

    Les fantômes âmes, souvent simplement appelés fantômes, sont tout simplement les esprits des morts qui se manifestent dans ce monde. Ils peuvent être présents ici en simple visite, parfois en réponse à l'appel d'un vivant qui demande leur présence, ils peuvent être perdus et ne pas savoir comment partir pour le monde des esprits, ils peuvent être à la poursuite d'une vengeance contre un ou plusieurs vivants, ou encore venus pour aider un vivant... Mais le plus souvent, ils sont en errance, retenus par une oeuvre inachevée ou un fardeau quelconque qui fait en sorte qu'il ne se sentent pas prêts à passer dans l'au-delà.

    Bien qu'ils soient immatériels, les deux types de fantômes se manifestent parfois par des signes physiques: courants d'airs, bruits, abaissement de la température, voire même poltergeists (mouvements spontanés d'objets inanimés). Ces signes sont généralement dus à l'interaction de la matière physique avec l'ectoplasme, l'énergie spirituelle qui compose le corps astral des fantômes et qui peut absorber la chaleur pour se manifester ainsi que toucher des objets. Cette interaction ne se produit pas toujours, cependant, car elle dépend grandement des énergies que renferme le fantôme et des émotions qui l'habitent; ainsi certains fantômes sont très faciles à détecter, alors que d'autres sont plus furtifs. Dans le cas des fantômes âmes, ils sont parfois les esprits de personnes ayant des dons magiques, et ils peuvent donc les utiliser dans notre monde même après leur mort, produisant des effets inattendus.

    La conduite à tenir face à une âme fantôme dépend évidemment de ce qu'elle veut et de ce que vous voulez. Établir une communication ouverte et respectueuse avec certains fantômes peut être une formidable expérience et permettre d'aider des âmes en détresse...

    Pour ce qui est des fantômes malveillants, il est souvent possible à un nécromancien de les raisonner et d'agir comme médiateur auprès d'eux pour les faire renoncer à la violence et les réconcilier avec les vivants. Si ce n'est pas le cas, et qu'il y a une menace, vaincre le fantôme:


Cendres aux cendres,
Poussière à la poussière,
Faites que cet esprit quitte cette terre,
Que le vent emporte ce fantôme errant
Et l'efface du monde des vivants,
Retournez-le là où est sa place,
Qu'il disparaisse sans laisser de trace.

    Notez que les fantômes se manifestent de bien des façons et dans bien des endroits, et qu'ils sont très nombreux. Il y en a un peu partout, et la majorité d'entre eux ne sont ni en détresse, ni source de danger. Il faut donc s'habituer à leur présence, les laisser en paix, être à l'écoute si jamais ils ont des messages à transmettre, et ne pas en avoir peur inutilement...

Table des matières